Livret spécial élections 2017

Assez peu connus dans notre pays, les évangéliques représentent un quart du christianisme mondial et un tiers du protestantisme français. Ils mettent l’accent sur l’appropriation personnelle de la foi chrétienne par la conversion à Jésus-Christ (on ne naît pas chrétien, on le devient), donnent la priorité à l’Église locale plus qu’aux institutions supra-locales pour vivre et exprimer leur foi et insistent sur l’importance d’un engagement militant. C’est ainsi que, partout où ils sont présents, ils ont le souci de partager l’Évangile avec tous ceux qui les entourent, d’implanter de nouvelles Églises locales pour accueillir et susciter de nouveaux convertis, et de faire du bien autour d’eux.

Ce christianisme de conviction est porteur d’une vision du monde modelée par la Bible qui peut se résumer en ces termes :
  1. Le monde a été créé par Dieu. Respecter le Créateur et ses directives est la meilleure manière de l’habiter.
  2. Le monde a été défiguré par la révolte des hommes contre Dieu et ses conséquences. L’homme est à la fois le premier agent et la première victime de ce malheur.
  3. Dieu aime ce monde troublé et offre en Jésus-Christ à tout homme qui croit en lui, le pardon de ses péchés, la libération de l’esclavage du péché et la vie éternelle

Ce christianisme de conviction est donc aussi porteur d’espérance : là où l’espoir est amoindri et les repères perdus, nombreux sont les évangéliques prêts à apporter leur contribution positive à la société française dans le respect de tous. Sur cette base, les évangéliques réunis au sein du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) ont en commun les convictions sur la vie en société esquissées ci-après.

Nous contacter

Nous contacter

Non lisible? Changer le texte. captcha txt