Service Pastoral

auprès des Parlementaires

Un service du Conseil National des Évangéliques de France

Notre mission

La mission principale du Service Pastoral du Conseil National des Evangéliques de France (CNEF) auprès des Parlementaires (SPP) est d’informer et de renseigner les élus de la République à propos de la culture Protestante Evangélique, d’assurer une présence chrétienne, un témoignage auprès des responsables politiques et leaders d’opinion français et de représenter les intérêts, les valeurs et prises de positions des églises évangéliques et associations membres du CNEF auprès de ce public.

J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur….

1 Epître de Paul à Timothée 2/1 – La Bible

Edito

De la bienveillance des chrétiens pour la classe politique

Durant les mois de mai et juin 2018, les députés ont passé dix-sept jours consécutifs à débattre, week-end compris, à l’Assemblée Nationale : migrants, agriculture, logement, bioéthique…Depuis plusieurs mois, les parlementaires sont à l’œuvre, certains travaillant quatre-vingts heures par semaine et dormant régulièrement dans leurs bureaux aménagés. « Au bout d’un moment, ce n’est plus possible ». François de Rugy, le président de l’Assemblée Nationale, tire la sonnette d’alarme.

Ainsi, contrairement aux clichés véhiculés par l’opinion publique, la majorité de nos élus travaillent énormément à la bonne gestion de notre pays, mais malgré cela, les Français persistent à manifester leur réprobation à leur encontre, les sondages avoisinant régulièrement les 70% d’opinions défavorables.

Au début du ministère de Jésus-Christ, la population juive était divisée et le pouvoir politique était réparti en trois grands courants :

– les Romains, qui dominaient la société et contre lesquels les Juifs étaient ulcérés ;

– la monarchie du roi Hérode et de ses proches auxquels les Romains accordaient une liberté politique qu’Hérode instrumentalisait à ses propres fins ;

– les familles des religieux (grands prêtres) qui pilotaient leurs réseaux d’influences depuis le temple de Jérusalem.

L’écart des conditions de vie entre riches et pauvres s’accroissait accentuant la souffrance de la majorité de la population qui était défavorisée. La grogne sociale grandissait. Jésus et ses disciples faisaient vraisemblablement partie de la « classe moyenne pauvre », celle qui fréquentait la couche la plus démunie des mendiants, des SDF, des lépreux…

…Il plaça au-dessus d’eux trois ministres auxquels ces satrapes devaient rendre compte pour que les intérêts de l’empereur soient préservés. Daniel était l’un de ces trois

et, bientôt, il se révéla plus capable que les deux autres ministres et tous les satrapes, parce qu’il y avait en lui un esprit extraordinaire. C’est pourquoi l’empereur songeait à le mettre à la tête de tout l’empire.

Alors les autres ministres et les satrapes se mirent à chercher un motif d’accusation contre lui dans sa manière d’administrer les affaires de l’empire, mais ils ne purent découvrir aucun motif d’accusation, ni aucune faute, car il était fidèle, de sorte qu’on ne pouvait trouver en lui ni négligence ni faute.

Livre de Daniel – Chapitre 6 – La Bible

Le Christ, pleinement conscient de la réalité sociale de son époque, nous donne des repères pour inspirer notre attitude de « citoyens-chrétiens » français vis-à-vis de nos élus politiques :

  • la non-violence : Matthieu 5/38-48 ;
  • la solidarité : Luc 4/16-19 ;
  • la dimension prophétique des temps : Matthieu 24/1-3 ;
  • le rapport au pouvoir politique : Luc 4/5-8 ;
  • l’engagement citoyen : Matthieu 20/26.

Si nous considérons que la « bonne gestion du fait politique » est de travailler à mettre en oeuvre l’ensemble des conditions sociales permettant aux citoyens d’atteindre mieux et plus facilement leur plein épanouissement (fais à ton prochain ce que tu aimerais que l’on te fasse), et que ces conditions regroupent des domaines comme l’eau, l’alimentation, le logement, le travail, l’éducation, l’environnement, les transports, les soins, la culture, la religion, alors c’est une noble cause que de s’engager en politique. Pensons-y avant de commenter les dysfonctionnements de l’actualité parlementaire.

 

Thierry LE GALL

RT @PresidentCnef: ALGÉRIE : le 14 juillet dernier, le wali de Bgayet a ordonné la fermeture de l’église protestante du village Colonel Ami…
h J R
RT @SebFath: EGAUX plus qu'EGO: la victoire du collectif https://t.co/mNaIesRRxY https://t.co/4YWVeSSH2a
h J R
«Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ… https://t.co/ZeQOz4k2S4
h J R

Le SPP fonctionne grâce à vos dons

Les dons font l’objet d’une réduction d’impôt de 66% des sommes versées, dans la limite de 20% du revenu imposable

Pôles d’actions

Action pastorale

Assurer une présence chrétienne auprès des responsables politiques qui le souhaitent

Communication

Communiquer les prises de position nationales du CNEF

Collaboration

Collaborer avec des associations nationales protestantes évangéliques

Action pastorale

Assurer une présence chrétienne auprès des responsables politiques qui le souhaitent

Communication

Communiquer les prises de position nationales du CNEF

Collaboration

Collaborer avec des associations nationales protestantes évangéliques

Une question ? N’hésitez pas à nous contacter

Nos partenaires

620px-seating_plan_of_the_national_assembly_of_france.svg_
Nous contacter

Nous contacter

Non lisible? Changer le texte. captcha txt